Panier 0

Pourquoi votre bébé pleure t-il ?

Patrick LUC bébé dormir faim lait pleure pleurer sale soif tété

Un bébé qui pleure, cela n’a rien d’anormal. Mais en tant que parent, on a parfois du mal à savoir ce qui le met dans cet état, et comment faire pour le soulager. Les réponses à vos questions avec Babyeternal.

Le bébé a faim ou soif

Les pleurs d’un bébé qui a faim ou soif sont ceux que l’on apprend à reconnaître le plus rapidement. En règle générale, ils deviennent de plus en plus stridents. Votre bébé tourne sa tête dans tous les sens et tente d’amener son pouce à sa bouche afin de téter. Durant les premiers temps, les bébés réclament souvent le sein ou le biberon. Ils ne sont pas encore parvenus à intérioriser un rythme normal.

Si vous avez opté pour l’allaitement, il vous suffit de vous installer confortablement et de le nourrir avec le lait maternel. Si vous avez au contraire choisi de lui donner le biberon, bercez-le et faites-le attendre son repas dans vos bras. Vous pouvez également lui donner un biberon d’eau entre deux tétées, notamment lorsqu’il fait chaud.

Le bébé est sale

Lorsqu’un bébé pleure, on prend très vite l’habitude de vérifier en tout premier lieu l’état de la couche. Si elle est propre, alors votre bébé ne pleure vraisemblablement pas pour cette raison. Mais si elle est sale, la raison de ses pleurs devient évidente. Les bébés n’apprécient pas la sensation des selles acides. De plus, ils risquent des irritations s’ils gardent trop longtemps une couche sale.

Vous l’aurez compris : il faut le changer. Mais tentez de le calmer et de l’apaiser avant de le déposer sur la table à langer. Il sera bien plus aisé de changer sa couche et de le nettoyer dans des conditions sereines.

Le bébé n’arrive pas à dormir

Plusieurs explications sont possibles dans ce cas. Votre bébé peut pleurer à cause de la fatigue : il ne supporte plus les stimulations ainsi que les jeux. Il bâille, commence à se frotter les yeux et pleure en en grognant et en remuant la tête. À l’inverse, il peut ne pas avoir envie de dormir et va donc chercher à jouer avec vous.

Si son sommeil est évident, aidez-le à s’endormir. Pour cela, il vous est possible de lui chanter une chanson et de le bercer en marchant. Déposez-le dans son lit une fois le calme retrouvé. S’il n’a pas envie de dormir, jouez avec lui quelques instants : initiez des jeux calmes à l’aide de son doudou. L’idée n’est pas de l’énerver, mais plutôt de lui apporter une distraction dans le but de l’apaiser.

Le bébé a mal

Mal aux fesses à cause d’un érythème fessier, mal aux oreilles à cause d’une otite ou mal au ventre… Bébé crie de manière longue et de plus en plus intensément. Il fronce les sourcils, s’agite, se tortille et rougit : il a mal quelque part.

En attendant votre consultation chez le médecin, vérifiez sa température et constatez s’il y a présence de fièvre. Si c’est le cas, donnez-lui une dose adaptée de paracétamol. Vous pourrez peut-être déterminer l’affection qui le touche. En cas de maux de ventre, soulagez-le en le plaçant sur le ventre avant de la masser avec des mouvements circulaires du thorax jusqu’au nombril. Si ses fesses sont rouges, le médecin vous conseillera une pâte à l’eau permettant de former un filtre entre la couche et les fesses. Laissez-lui les fesses à l’air si vous le pouvez.

Le bébé est stressé ou énervé

Les pleurs d’un bébé stressé durent souvent une belle demi-heure. Dans les premiers mois, ces crises de larmes surviennent quotidiennement et souvent le soir. Elles peuvent être causées par des bruits : le bébé a besoin d’être au calme.

En premier lieu, évitez de stresser : votre bébé va le ressentir. Prenez-le dans vos bras et placez son dos contre votre poitrine. Avec votre main libre, massez-le délicatement et déplacez-vous en chantant. Vous pouvez aussi utiliser sa poussette pour le bercer.



Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Retour haut de page